Puerto Natales

Avec une population d’environ 20 000 habitants, Puerto Natales s’étend sur les bords du canal Señoret à 247 km au nord-est de Punta Arenas. Abritée à l’est de la cordillère des Andes, la ville reçoit son nom de la rivière Natalis, baptisée ainsi par les premiers colons d’origine allemande Enersto von Heinz et Kurt Meyer lors de sa découverte le 24 décembre 1894. A l’origine peuplé par les peuples Kaweshkar y Aonikenk, le fjord Ultima Esperanza (dernier espoir) a été découvert par le navigateur Juan Ladrillero qui partit à la recherche d’une route de navigation pour trouver le détroit de Magellan depuis l’océan Pacifique en 1557. Menacé d’une mutinerie, ce sera son dernier espoir de le trouver.

Cette nouvelle population naît quand l’ex-capitaine de la marine marchande allemande,  Herman Eberhard réalise une exploration, le menant à s’établir dans la zone après avoir reçu la permission du gouverneur régional de l’époque, Manuel Señoret. De nombreux colons se sont ensuite joints à l’aventure, la majorité anglais et allemands, attirés par l’essor de l’élevage dans ces lointaines contrées.

En 1904, Rodolfo Stubenrauch construit une auberge et une petite boutique aux abords de la rivière Natalis, faisant de cet endroit un lieu de passage incontournable de la région. L’activité grandissant, le président chilien Barros Lucos décréta le 31 mai 1911 la création officielle de la ville Puerto Natales.

Sur une colline au bord du canal Señoret, Puerto Natales offre une vue imprenable sur la cordillère des Andes, le monumental Cerro Moore, la montagne Cerro Ballena et le majestueux Cerro Balmaceda avec son glacier du même nom qui descend sur le fjord. Au loin, on aperçoit le Paine Grande, nous invitant à découvrir ses secrets.

Cette petite ville pittoresque possède une architecture mélangeant l’influence européenne et celle de l’île de Chiloe, origine de nombreux travailleurs arrivant le siècle passé pour servir de main d’œuvre à l’Explotadora Tierra Del Fuego.

Les paysages enchanteurs qui entourent Puerto Natales, fjord, canaux, montagnes et glaciers nous offrent un panorama fascinant. Sa position géographique le transforme en plaque tournante du tourisme régional, c’est le point de départ idéal vers le parc Torres del Paine, Calafate, Punta Arenas ou même en ferry vers Puerto Montt. La ville possède une grande variété de services et d’infrastructures pour répondre à toutes vos exigences. L’offre gastronomique vous permettra de déguster les meilleures viandes du pays et tous les produits de la mer que nous offrent les canaux du Pacifique.

Activités d’intérêts :

Promenade côtière : Une promenade sur les bords du canal Señoret vous permettra d’observer la faune locale et de profiter de l’incroyable panorama sur les massifs environnants. Les couchers de soleil multicolores y sont à couper le souffle.

Mirador Sierra Dorotea : A 11km de la ville, on trouve la Sierra Dorotea et ses 800 m d’altitude. Par un sentier, on accède à un point de vue situé à 604 m d’altitude avec un panorama incroyable sur la vallée et ses paysages d’origine glaciaire. Durant la promenade, on pourra apprécier des forêts de Lengas, nothofagus typique de la Patagonie et une grande diversité de faune et flore locale. La Sierra Dorotea se prête également à de magnifiques balades à cheval.

Cueva del Milodón : Située à 24 km au nord de Puerto Natales, sur la route qui mène au parc national Torres del Paine, c’est un des vestiges paleontológique – archéologique les plus importants de Patagonie. Ce secteur abrite de nombreuses grottes et abris qui ont été utilisés par l’homme il y a environ 11 000 ans. De plus, ce fut un lieu fréquenté par la faune particulière au pléistocène, à savoir tigres à dents de sabre, panthères, chevaux nains et bien évidemment milodons. Le site est actuellement géré par la Corporation Nationale des Forêts (CONAF) pour sa préservation et conservation. Les forêts de Ñirre et Lenga et les cicatrices laissées sur les montagnes par le passage des glaciers complètent les paysages de ce site qui vaut le détour.

Glaciers Balmaceda et Serrano : Ces deux glaciers se trouvent dans le parc Bernardo O’Higgins. Navigant dans le fjord Ultima Esperanza sur les traces de Juan Ladrillero vous pourrez observer les montagnes environnantes tapissées de forêts natives. Les cormorans et condors s’ajoutent au spectacle et parfois les lions de mer se laissent apercevoir sur les rives. En approchant de la montagne Balmaceda, point le plus haut des Andes dans la région, on voit apparaitre le glacier Balmaceda qui glisse paisiblement vers le fjord.  Il faudra s’aventurer sur un petit sentier de quelques centaines de mètres pour découvrir un point de vue sur le glacier Serrano et sa lagune où flottent quelques icebergs de glace millénaire. Une expérience envoûtante qui sera complétée par un repas dans une Estancia (ferme) sur le chemin du retour où vous pourrez goûter le barbecue d’agneau traditionnel de la région. Depuis le glacier Serrano, au lieu de revenir vers Puerto Natales, il est possible de remonter vers le parc Torres del Paine via la rivière Serrano, alternative qui vous offrira des vues magnifiques sur les glaciers Geikie et Tyndall.

Kayak à Puerto Natales : Les fjords Ultima Esperanza et Eberhard offrent de nombreuses possibilités à la journée ou sur plusieurs jours de s’essayer au kayak autour de Puerto Natales.

Musée Historique de Puerto Natales : Situé au numéro 285 de la rue Bulnes, on y trouve une grande variété d’objets et de photos anciennes qui nous transportent dans un voyage vers le passé de cette petite localité. On remonte il y a 15 000 ans avec l’arrivée de la vie dans la région et la fonte des glaciers qui ouvrent de nouvelles vallées aux herbivores du pléistocène. S’en suit l’arrivée des premiers chasseurs cueilleurs, puis des Aonikenks et Kawesqars. On termine avec l’arrivée des premiers colons à la toute fin du 19ème siècle avec de vieux objets récupérés ici ou là dans les nombreuses Estancias de la région.

Laguna Sofia : La lagune Sofia se trouve à une trentaine de kilomètres de Puerto Natales, entre le massif Benitez et la Sierra Señoret. C’est une zone importante pour les archéologues étant donné qu’elle a hébergé les premiers arrivants ainsi que la méga faune du pléistocène aujourd’hui éteinte. Le paysage a été façonné par une grande lagune périglaciaire, des falaises servent de nids aux majestueux condors et aigles qui viennent profiter des courants ascendants pour voler librement dans l’infini des plaines à la recherche d’une charogne oubliée par le puma. Les nombreux points de vues permettent d’apprécier l’étendue des vallées, le fjord Ultima Esperanza et les massifs Olla et Prat. Les grandes forêts de Lenga et Ñirres créent une atmosphère propice à la connexion avec la nature, à pied, à cheval ou en passant une nuit dans l’estancia Pingo Salvaje.

Croisière Skorpios : On largue les amarres depuis Puerto Natales pour naviguer dans les fjords et canaux de Patagonie. Cap vers le Campo de Hielo Sur (Calotte de glace sud), troisième réserve de glace au monde après l’Antarctique et le Groenland avec ses 13 500 km2 de glace. Cette croisière vous laissera apprécier les glaciers Amalia, Constantino, et Alipio pour ne citer qu’eux. Une aventure de 3 jours aux cœurs de la Patagonie, un service remarquable à bord, une expérience qui mérite d’être vécu.

Croisière Navimag : Le ferry Navimag assure une liaison hebdomadaire entre Puerto Natales et Puerto Montt en passant par les fjords et canaux de Patagonie. Vous pourrez observer une grande variété de faune et d’oiseaux marins qui peuplent les différentes îles. Bercés par les 40ème rugissants et les 50ème hurlants vous traverserez le golfe des Peines, de Reloncaví et du Corcovado et apercevrez la petite île de Puerto Eden où vivent les derniers Kaweskars dans ces lieux oubliés de la Patagonie.